Atélier bilanconjoint 2015

Atelier bilan, un véritable outil de gestion de DVV et de ses partenaires
Fidèle à sa tradition, l'institut de coopération internationale de la confédération Allemande pour l'éducation des adultes, a organisé du 18 au 21 novembre 2015 son atelier bilan conjoint.
Ce cadre est un outil essentiel pour DVV international et ses partenaires de la société civile malienne et guinéenne (ONG et réseaux) pour la gestion des activités souscrites pour la période 2014-2016 mais également une occasion de définir les grandes orientations pour la phase prochaine 2017-2019.
Ainsi, quatre jours durant, les participants ont échangés et partagés les expériences et les pratiques réussies de la phase en cours, et ont défini des stratégies optimaux pour les années à venir.
L'atelier a regroupé les partenaires du Mali et de la guinée (ONG, associations, réseaux et structures étatiques en charge de l'ENF) et le personnel de DVV international des deux pays.
En effet, les résultats présentés par les partenaires ont permis de dessiner les grandes orientations pour la phase prochaine.

Au niveau macro( réseaux et gouvernement)

• Accepter des cibles réalistes d'autofinancement (des réseaux) ; pour un moyen terme, ils auront besoin des subventions surtout pour les ressources humaines ;
• Elaborer une gamme de services que les structures pourront se rendre au niveau régional et national ;
• Mobiliser des ressources externes utilisant les thèmes principaux du catalogue des objectifs de développement durable comme référence

Au niveau Méso ( ONG)

Adaptation des allocations (entre personnel et AGR) aux besoins ;
• Adopter les procédures pour faciliter un début des activités alpha en janvier ;
• Perfectionnement dans le développement organisationnel et institutionnel ;
• Privilégier l'intérêt des apprenants vis-à-vis de l'intérêt des ONG ;
• Réflexion sur les possibilités d'apprentissage des maires sur les « universités populaires » (UP, voire l'exemple du Maroc) ;
• Réfléchir si le CNR - ENF (Mali) pourrait servir comme une telle UP ;
• Dans les contrats entre DVV et les partenaires, présenter mieux la périodicité des activités ;
• Valoriser les ressources humaines de DEDA

Au niveau Micro(alphabétisation fonctionnelle et AGR)

Intégrer la périodicité des activités dans le cahier de charge des superviseurs et facilitateurs
• Formation et perfectionnement des facilitateurs/facilitatrices ;
• Améliorer le lien entre l'alpha à la formation professionnelle et aux AGR ;
• Garder un œil sur le développement des marchés locaux : Faire des études économiques et de faisabilité ;
• Adapter le nombre des initiatives financées au budget disponible ;
• Alliances (synergies) avec d'autres intervenants ;
• Mettre en place des AGR pouvant subventionner l'alpha ;
• Rendre les groupes cibles capable de générer des revenus de façon durable (à travers l'institutionnalisation, la formalisation et le développement organisationnel de leurs propres initiatives (p.ex. des coopératives)