Un savoir-faire et un savoir être pour un changement de comportement

Une Expérience Pilope de l'ONG AMDD au Mali

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Projet : Centre vert d'économie agricole et de l'alimentation : Initiative ''Un monde Sans Faim'' Financement GIZ/ DVV. International Mali l'ONG AMDD Nationale a été retenue. Elle intervient dans quatre (4) communes productrices de la pomme de terre dans le cercle de Kati à savoir :
1- Commune rurale de Kambila 6 villages ;
2- Commune rurale de Diago 1 village ;
3- Commune rurale Doumbila 3 villages ;
4- Commune rurale de Dio –gare 1 village ;
Le démarrage des activités dans ces dix (10) villages bénéficiaires après sélections avec les autorités politico administratives et les responsables techniques de l'agriculture, sélections basées sur des critères bien définis se fût la réalisation des études de base. Des diagnostiques participatifs ont été conduits dans tous les villages. Ces études de bases ont permis de comprendre un certain nombre de difficultés entre autres :
- la production de cette tubercules pomme de terre est réservée aux hommes ;
- elle se fait de manière rudimentaire (puits traditionnelle ; lopin de terre ; clôture en haie vive etc.....) ;
- accès difficiles aux intrants agricole (semences et engrais) ;
- mévente des produits pendant la période de forte production voir diminution du prix au kilogramme jusqu'à 150 f ;
- inexistence de système de conservation des produits à cause de l'utilisation des engrais ;
- méconnaissance de l'utilisation des engrais verts (humus) dans la production par les producteurs de la pomme de terre ;
- inorganisation de la filière.

Pour remédier à certaines de ces difficultés, l'ONG AMDD a entrepris la formation de ses groupes cibles en compostage.
Elle fait observer ici que le changement de comportement est un long processus qui se résume en 6 étapes à savoir :
1- La connaissance : au cours de cette étape ; le récepteur devra disposer des connaissances suffisantes, exactes et nécessaires concernant le nouveau comportement. il est en contact avec l'information mais n'est pas conscient du problème. Il n'y a pas encore réfléchi. On ne peut pas être maraîchers sans connaître l'importance de l'humus et les techniques du compostage.
2- La persuasion : l'individu est informé, se sent concerné et est conscient du problème. Il perçoit les risques de son comportement et les bénéficies du nouveau comportement.
3- La décision : l'individu a acquis les connaissances et techniques nécessaires. Il est motivé et décide à adopter le nouveau comportement.
4- L'exécution : l'individu teste le nouveau comportement
5- La confirmation (réussite) : l'individu répète le comportement sur une période plus ou moins longue tout en risquant de rechuter.
6- Le plaidoyer : l'individu qui a adopté le nouveau comportement devient un avocat pour influencer d'autres membres de sa communauté.
Après ces sessions de formation dans le cadre du suivi de l'application sur le terrain, nous pouvons dire que les étapes 1 jusqu'à 4 sont observées dans certains villages par contre, d'autres villages sont encore à l'étape 1.
Le changement de comportement, demande l'implication de tous les acteurs (agent de développement, communautés etc....). Il ne faut jamais se fatiguer d'expliquer le bien fondé et les impacts du changement de comportement sur la santé de la communauté. Une grande partie de ces productions obtenues après utilisation abusives des engrais est consommée par les producteurs eux même. Impacts des engrais minéraux sur la santé de la population.
Le chemin du changement de comportement est long nous allons y arriver dixit le coordinateur de AMDD.