DVV International Mali

Depuis Mai 2010 le Mali héberge le bureau régional de DVV International Afrique de l'Ouest, il coordonne à la fois les activités de la Guinée et du Mali.

L’analyse de l’historique de l’alphabétisation au Mali démontre que le taux d’alphabétisation en 1962 de 7% a été ramené à 29,6% en 2002, soit une augmentation de 22% en 40 ans. Ce rythme ne présage pas l’atteinte de l’objectif de l’Education Pour Tous (EPT) qui prévoit d’améliorer de 50% le niveau d’alphabétisation des adultes et notamment des femmes d’ici 2015.

Cependant il est à souligner qu’en 2007 un certain nombre d’acquis ont contribué à l’avancée de l’ENF au Mali :

$§  L’adoption de la politique de l’éducation non formelle

$§  La tenue de la conférence régionale africaine sur l’alphabétisation en septembre 2007 à Bamako, qui a conforté l’ENF à travers la volonté des Etats et l’engagement des premières dames Africaines de mieux soutenir ce secteur. Renforcé dans le cas du Mali par la volonté et l’engagement du Président de la République du Mali de faire un programme vigoureux d’alphabétisation.

Partant de l’analyse synthétique du document du CSCRP et de celui de la politique de l’ENF, les constats globaux suivants se dégagent :

$§  Les indicateurs d’alphabétisation sont parmi les moins performants du monde.

$§  Les disparités sont très marquées entre le milieu urbain et le milieu rural et, entre les femmes et les hommes.

$§  Les facteurs expliquant le faible taux d’alphabétisation incluent le budget alloué à l’ENF,

$§  l’insuffisance de synergie entre les services du gouvernement et les ONG actives dans le domaine de l’alphabétisation, l’orientation des dépenses des bailleurs de fonds, etc.

$§  Le faible niveau de mise en œuvre des politiques et stratégies en faveur de l’alphabétisation et des milieux et couches les plus pauvres.

Bref aperçu sur quelques résultats et projet en cours 2014-2016:

Promouvoir une Education de Qualité des Jeunes et des Adultes pour un Developpement Durable à l’horizon 2015 au Mali, telle est la vision de DVV International, Institut de Coopération Internationale de la Confédération Allemande pour l’Education des Adultes.

Pour la phase 2011-2013, ce sont 1681 personnes dont 1238 femmes (73,6%) qui ont participé aux activités que nous avons mis en place dans les villages avec 6 ONG partenaires.

Pour la phase 2014-2016 : en partenariat avec 8 ONG nationales, 2 réseaux nationaux, DVV International finance 8 projets qui touchent environ 1.728 personnes dont 1.642  femmes à travers 55 cercles Reflect et plus de 1.000 jeunes environ 75% des personnes ciblées par les différents projets.

Nos résultats :
Au niveau micro : Tous les partenaires ont mis en place la méthode Reflect et ont pu en analyser les bienfaits, des visites d’échanges et des ateliers regroupant tous les partenaires sur des problématiques telles que la valorisation des bonnes pratiques dans les cercles Reflect, la supervision des cercles et la coordination des projets, le renforcement de capacités des formateurs/ agents des ONG, la capitalisation et vulgarisation des acquis etc. Des cas de succès sont capitalisés, tels que ceux des Espaces Civils et Villageois, le Répertoire des Femmes Leaders et l’Activité villageoise Génératrice de Revenus de saponification.
Au niveau méso : Des évaluations de la performance organisationnelle des partenaires ont été réalisées lesquelles ont débouché sur des actions telles que la rédaction d’un plan stratégique quinquennal, d’un plan d’action de réforme institutionnelle pour une meilleure gouvernance, l’élaboration d’un projet de capitalisation sur un cas de succès, etc. Par ailleurs, la quasi-totalité des partenaires ont pu acquérir la maitrise de l’approche du cadre logique, de même que la méthodologie ASBEG permettant aux populations de comprendre et suivre les évolutions économiques, juridiques et sociales de leur localité.
Au niveau macro : Les réseaux d’ONG Pamoja Mali et Yeelen Bulon ont été soutenus dans leurs actions de plaidoyer pour une prise en compte plus importante de la part des politiques de l’Education Non Formelle, parmi lesquelles 2 campagnes : la Semaine Mondiale de l’Education pour Tous et la Semaine de Commémoration de la journée de l’Alphabétisation du 8 septembre. Le soutien apporté au réseau Pamoja Afrique de l’ouest, ont apporté une dimension internationale à notre intervention.
La collaboration avec les 2 institutions de l’ENF, le Centre National de Ressources en Education Non Formelle ainsi que la Direction Nationale de l'Education Non Formelle et des Langues Nationales s’est traduite par des efforts perceptibles de la valorisation de l’ENF et un partenariat accru avec la société civile de l’ENF, parmi laquelle notamment nos partenaires.
A tous les niveaux, DVV International met un point d’honneur à promouvoir la réussite sociale des femmes. Le Genre fait partie intégrante des projets menés sur le terrain et les progrès sont mesurés grâce à des indicateurs sans cesse actualisés.

Un exemple innovant : VITAL – Villages d’apprentissage tout au long de la vie
« Un projet transfrontalier, multidisciplinaire et multi générationnel » qui offre à ses participants l’acquisition de la connaissance, du savoir-faire, du savoir-être et du savoir-vivre ensemble tout au long de leur vie.

Vital, c’est la synergie entre 3 composantes, l’alphabétisation, l’éducation civique et la formation professionnelle.

Mis en œuvre par 4 ONG, 2 guinéennes et 2 maliennes, Jeunesse et Développement (Kangaba) et Eveil (Mopti), le projet Vital utilise l’approche Reflet revisitée puisque celle-ci ne prévoyait pas à ses origines une telle variété d’activités et de concepts. Le caractère novateur du projet n’est donc plus à démontrer ce qui a abouti en 2015 à l’obtention d’un financement auprès du BMZ pour le renforcement et l’extension de ce projet novateur pour les 3 années à venir.